Mort d’un sénateur

9,90 

Réf : 112127

Description

Le 10 juillet 1940, un mois après l’invasion de la France par l’armée allemande, l’Assemblée Nationale accorde à une large majorité les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain. 80 parlementaires attachés à la IIIème République votent contre. 
Deux jours plus tard, le corps du sénateur Etienne Ferrand est retrouvé dans une chambre d’hôtel de Clermont. Son absence avait été remarquée : Il aurait été certainement le 81ème. Adversaire de Pierre Laval, franc-maçon, républicain, le sénateur constituait une opposition constructive à la création de l’État français.  Que faisait-il à cinquante kilomètres de Vichy alors que sa présence aurait été indispensable en ce moment où  se jouait le sort de la République ? 
L’inspecteur Joseph Dumont doit enquêter dans ce contexte difficile. Une nouvelle administration est mise en place, les fonctionnaires potentiellement rebelles au nouveau régime sont renvoyés, et la Cagoule, organisation d’extrême droite reprend du poil de la bête, dont le chef clermontois est le respectable confiseur Lucien Thévenet… 
Entre Clermont, Vichy et Paris, Joseph Dumont découvre les intrigues politiques et policières qui ont entouré la naissance de l’État français. 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Mort d’un sénateur”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *